LA MORT SUBITE DU SPORTIF

 

 

Chaque année, en France, 40000 à 60000 personnes meurent d’un arrêt cardiaque subit.

 

Parmi ces victimes, environ 1300 décèderont à l’occasion d’une activité physique et sportive, et 1500 autres survivront à un infarctus du myocarde survenant pendant, ou après l’effort.

 

Au printemps 2009, les morts tragiques et rapprochées de deux jeunes athlètes, Maxime CANDAU et Mathieu MONCOURT, ont profondément ému le monde du sport.

 

CLIQUEZ POUR ACCEDER AU LIEN

L’association « NUMERO 14 », du numéro de maillot que portait Maxime dans son équipe de handball, mène depuis de nombreuses actions partout en France, pour informer et sensibiliser les populations sportives au phénomène de la mort subite dans la pratique de l’activité physique, et initier aux techniques de réanimation cardiopulmonaire.

 

 

 

 

 

La prévention de ces accidents dramatiques passe évidemment par un bilan médical préalable à la délivrance d’un certificat médical de non contre-indication à la pratique sportive envisagée, quel que soit l’âge de la personne.

 

 

S’il n’y a par définition pas de signe précurseur permettant d’anticiper l’accident au moment de la pratique sportive, il est fréquent en revanche qu’on retrouve des antécédents familiaux de mort subite ou de problèmes cardiaques sévères.

  

Lorsque ce type d’information est révélé au médecin lors de l’interrogatoire préalable à la délivrance du certificat de non contre-indication, un avis cardiologique adapté et approfondi doit être réalisé pour écarter tout risque de cardiomyopathie, notamment chez les sujets jeunes, ou autres cardiopathies chez les personnes plus âgées (athérome coronaire…) et le cas échéant, des conseils de pratique adaptés doivent être expliqués aux sportifs concernés.

 

 

D’un point de vue secouriste, une formation au secourisme (à minima PSC1) de tous les encadrants sportifs (et non pas seulement des entraîneurs diplômés d’Etat) devrait être systématique et révisée régulièrement pour garantir un état d’efficacité le jour venu, et être à jour des évolutions liées aux recommandations quinquennales.

 

La mise en place de défibrillateurs publics dans tous les lieux où se pratiquent des activités sportives (en intérieur comme en extérieur) est bien évidemment indispensable.

 

 

 

CLIQUEZ POUR ACCEDER AU LIEN

 

Le « CLUB DES CARDIOLOGUES DU SPORT », qui regroupe des cardiologues spécialisés dans la prévention des risques liés aux activités sportives, est à l’initiative des « 10 Règles d’Or de la bonne pratique sportive sur le plan cardio-vasculaire », validées par l’Académie Nationale de Médecine.

 

Si la pratique d’activités physiques et sportives est évidemment recommandée pour la santé, elle ne doit l’être qu’en respectant scrupuleusement ces dix règles…

 

 

1/ Je signale à mon médecin toute douleur dans la poitrine ou essoufflement anormal survenant à l’effort *.


2/ Je signale à mon médecin toute palpitation cardiaque survenant à l’effort ou juste après l’effort *.


3/ Je signale à mon médecin tout malaise survenant à l’effort ou juste après l’effort *.


4/ Je respecte toujours un échauffement et une récupération de 10 min lors de mes activités sportives.


5/ Je bois 3 à 4 gorgées d’eau toutes les 30 min d’exercice à l’entraînement comme en compétition.


6/ J’évite les activités intenses par des températures extérieures < – 5° ou > +30° et lors des pics de pollution.

 

7/ Je ne fume pas, en tout cas jamais dans les 2 heures qui précédent ou suivent ma pratique sportive.


 8/ Je ne consomme jamais de substance dopante et j'évite l'automédication en général.

 

9/ Je ne fais pas de sport intense si j’ai de la fièvre, ni dans les 8 jours qui suivent un épisode grippal (fièvre + courbatures).


10/ Je pratique un bilan médical avant de reprendre une activité sportive intense si j’ai plus de 35 ans pour les hommes et 45 ans pour les femmes.


* Quels que soient mon âge, mes niveaux d’entraînement et de performance, ou les résultats d’un précédent bilan cardiologique.

 

 

 

 

 

 

Cliquez sur l'image...

Je vous renvoie à ce très intéressant article qui témoigne de l’efficacité des gestes de premiers secours lorsqu’ils sont accomplis précocement, et de l’intérêt de disposer d’un défibrillateur dans les lieux d’activités physiques et sportives.

RB

 


Votre message issu du formulaire a été envoyé avec succès.

Vous avez entré les données suivantes :

Pour laisser un message à l'auteur de ce site, c'est ici !

Veuillez corriger l'entrée des champs suivants :
Une erreur s'est produite lors de la transmission du formulaire. Veuillez réessayer ultérieurement.

Remarque : Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires.

NOMBRE DE VISITEURS

 

 

 

 

 

Cliquez pour accéder aux infos...

 

 

 

 

AVIS AUX LECTEURS

 

 Le secourisme évolue au gré des réformes et des recommandations nationales du ministère de l'Intérieur, européennes (ERC) et internationales (ILCOR), tant pour simplifier son apprentissage au plus grand nombre, que pour améliorer la technique et son efficacité pour les victimes jusqu'à leur prise en charge par les équipes de secours spécialisées.

 

Les dernières recommandations relatives à l'unité d'enseignement "Prévention et Secours Civiques de niveau 1" (PSC1) et des données techniques et conduites à tenir en Sauvetage Secourisme du Travail(dans sa version V2.01.2017), sont applicables depuis le 1er février 2017.



Les sujets à jour des dernières recommandations sont indiquées par la mentions : "CONFORME AUX RECOMMANDATIONS OFFICIELLES 2017".

  

RB 

 

Nombreux sont les organismes, publics, associatifs ou privés chargés d’assurer votre protection au quotidien.

 

Professionnels, volontaires ou bénévoles, tous ont en commun de consacrer une partie de leur vie à sauver celle d’autrui.

 

Ne sont évoqués ici que les acteurs de la prévention, de la formation et de l'intervention pré-hospitalière, même s'il va de soi que la "chaîne des secours" comprend aussi l'ensemble du personnel hospitalier dans une continuité indispensable (de nombreux sites spécialisés évoquent les professions y afférentes). 

 

 

En cliquant sur les logos ci-dessous, vous accèderez à un film vous permettant de découvrir une partie des nombreuses activités propres à ces organismes ou métiers de l’urgence.

 

Pour accéder aux sites Internet de ces organismes et en connaître davantage encore, rendez-vous en page "LIENS UTILES".

 

 (Vous êtes vous-même acteur du secours à personne ? N’hésitez pas à me contacter pour proposer, le cas échéant, une vidéo vous paraissant plus représentative, ou plus actualisée de votre activité !)

 

 RB

 

 

 



Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

Cliquez pour accéder au site...

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

Ciquez pour voir la vidéo...

 

 

Ciquez pour voir la vidéo...

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

Cliquez pour voir le vidéo...

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

 

 

Ciquez pour voir la vidéo...

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

 

 

Ciquez pour voir la vidéo...

 

 

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

Ici, avec des formateurs de la Croix-Rouge Française, mais de nombreux organismes agréés par l'INRS forment au SST...

 

 

Ciquez pour voir la vidéo...

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...