LES MERVEILLEUSES HISTOIRES DE CES GENS QUI ONT UN JOUR SAUVE UNE VIE...

 

Les gestes de premiers secours tels qu’ils sont aujourd’hui enseignés au grand public se veulent le plus simple possible, sans pour autant en affecter l’efficacité.

 

Il est en effet primordial que les premiers témoins soient en mesure d’effectuer des gestes simples pour maintenir au mieux les fonctions vitales de la victime jusqu’à l’arrivée des secours publics.

 

En cas d’arrêt cardiaque par exemple, seuls 3 à 4 % des victimes survivront après avoir été réanimées par les secours médicaux, faute d’avoir pu bénéficier d’un massage cardiaque - avant - leur arrivée.

 

Lorsque la victime s’effondre en présence d’une personne connaissant les gestes de premiers secours, le devenir de celle-ci peut être fondamentalement différent… c’est ce que je vous propose de découvrir sur cette page, au gré des évènements heureux relayés par la presse.

 

 

Une enfant de 12 ans fait un massage cardiaque à son père et le sauve

 

Midi Libre du 26.03.2013

AFP Patrick HERTZOG

 

Extrait : L'homme de 50 ans (.../...) a pu être secouru par sa fille qui a mis en pratiques des gestes appris à l'école primaire...

 

http://www.midilibre.fr/2013/03/26/une-enfant-de-12-ans-fait-un-massage-cardiaque-a-son-pere-et-le-sauve,666929.php

 

 

Voir aussi l'article paru sur le site "Les petits citoyens"

 

Une fille de 12 ans a sauvé la vie de son père !

 

http://www.lespetitscitoyens.com/index.php?option=com_content&view=article&id=5398:une-fille-de-12-ans-a-sauve-la-vie-de-son-pere-&catid=36:a-la-une-&Itemid=62

 

 

 

 

Clichy : un homme veut rendre hommage à son voisin qui lui a sauvé la vie

 

France 3 Paris Ile-De-France

Par Mathilde Riou, le 06/05/2013.

 

Extrait : (.../...) si Patrick n’était pas intervenu ce 16 avril, Daniel aurait peut-être succombé à son infarctus. En effet, Patrick a su effectuer les gestes de premier secours lorsque son voisin fait un malaise dans l’ascenseur...

 

 

http://paris-ile-de-france.france3.fr/2013/05/06/clichy-un-homme-veut-rendre-hommage-son-voisin-qui-lui-sauve-la-vie-247103.html 

 

 

 

VIDEO, à 11 ans, elle sauve la vie de sa maman

 

Par FRANCE TV INFO le 05/06/2013

 

Extrait : "Fiona, une élève de CM2 du Nord, a secouru sa mère, enceinte de 5 mois, qui faisait un malaise. Elle a appliqué les gestes de premiers secours appris à l'école."

 

Cliquez sur la photo pour accéder au lien :

 

 

APPRENONS ENSEMBLE !

 

 

Lorsqu’une personne ne réagit pas lorsque je lui pose des questions et des ordres simples (Est-ce que vous m’entendez ? Ouvrez les yeux ? Serrez-moi la main ?...), c’est qu’elle est INCONSCIENTE.

 

Après avoir basculé doucement sa tête en arrière, je m’assure qu’elle respire en me penchant au-dessus de son visage…  

 

 

 

 

 

 J’approche mon oreille de son nez et, pendant 10 secondes environ, j’essaie de percevoir un bruit de respiration, de sentir son souffle sur ma joue et / ou de voir des élévations et des affaissements réguliers et constants de la cage thoracique ou abdominale. (Attention aux gasps ! voir les vidéos…)

 

Si la victime respire, je dois impérativement la placer sur le côté pour éviter que sa langue n’obstrue le passage de l’air en basculant au fond de la gorge (dans le coma, les muscles sont relâchés… la langue est un organe musculeux !).

 

En outre, si je la laisse sur le dos, des liquides risquent de s’accumuler dans l’arrière gorge et étouffer la victime (salive, sang, régurgitations stomacales).

 

En plaçant la victime sur le côté, et en ouvrant sa bouche, la langue bascule naturellement vers l’avant (libérant un passage d’air) et les liquides peuvent s’écouler à l’extérieur !

 

Cette position est appelée : Position Latérale de Sécurité (PLS).

 

 

ATTENTION !

 

Chez la femme enceinte, notamment dans les derniers mois de la grossesse, il est recommandé de placer la victime sur le COTE GAUCHE afin d’éviter la compression de la veine cave inférieure par l’utérus gravide…

 

 

Pendant la grossesse, cette veine qui ramène au cœur le sang de la partie inférieure du corps, passe à droite de l’utérus. Chez un sujet inconscient, le poids du fœtus peut comprimer la veine en contrariant le retour sanguin au cœur, altérant ainsi son remplissage et le débit cardiaque… si maman souffre, bébé souffre !

 

C’est précisément pour éviter cela, qu’elle sera placée sur son flanc gauche.

 

Encore un détail, depuis la nouvelle réforme 2012, la jambe située au-dessus (après retournement), doit être placée d’équerre avec l’axe du corps : Cela permet de mieux stabiliser la position, certes, mais assure aussi une meilleure respiration en évitant d’écraser le ventre au sol… en effet, en mettant la jambe d’équerre, on repousse mécaniquement le bassin vers l’arrière, en évitant l’affaissement ventral de la victime.

 

Chez la femme enceinte, ce « détail » prend toute son importance !

 

 

Précisons enfin que pour éviter la compression de cette veine par le poids des viscères, on adoptera la même position A GAUCHE chez une personne obèse inconsciente.

 

 

PROCHAINEMENT SUR CE SITE,

UNE VIDEO DEMONTRANT ET EXPLIQUANT

LA POSITION LATERALE DE SECURITE

SERA ACCESSIBLE EN PAGE "VIDEOS"...

 



 

Dampierre-Sur-Linotte : Sauvé de la noyade à la piscine

 

L' EST REPUBLICAIN

Par Walérian KOSCINSKI, le 17/07/2013.

 

Extrait : (.../...) Un homme de 64 ans a été sauvé de la noyade lundi après-midi à la piscine de Dampierre-sur-Linotte, en Haute-Saône. La maître-nageuse l’a ramené à la vie à l’aide du défibrillateur...

 

http://www.estrepublicain.fr/actualite/2013/07/17/sauve-de-la-noyade-a-la-piscine 

 

 

 

HAUTE-GARONNE : UN GARAGISTE SAUVE LA VIE D'UN BEBE

 

LE FIGARO.fr avec AFP

le 20/12/2013.

 

Extrait : (.../...) A quelques jours de Noël, un garagiste de Midi-Pyrénées et ancien légionnaire a sauvé la vie d'un bébé d'un mois en pratiquant immédiatement et calmement le bouche-à-nez sur le nourrisson inanimé...

 

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/12/20/97001-20131220FILWWW00367-un-garagiste-sauve-la-vie-d-un-bebe.php

 

 

REPORTAGE ET VIDEO FR3 MIDI-PYRENEES

le 20/12/13.

 

Extraits : (.../...) La grand-mère était descendue prendre du carburant. Soudain, la maman est sortie de la voiture en hurlant: "elle ne respire plus". Son bébé était bleu...

(.../...) grâce à son action tout à fait adaptée, l'enfant âgée d'un mois a pu être sauvée", a assuré vendredi à l'AFP le chef de service du Samu 31 au CHU de Toulouse, Jean-Louis Ducassé.

 

http://midi-pyrenees.france3.fr/2013/12/20/avignonnet-lauraguais-un-garagiste-sauve-la-vie-d-un-bebe-381651.html 

 


QUELQUES PRECISIONS UTILES...

 

Chez le nourrisson comme chez l’adulte, l’arrêt cardiopulmonaire est une URGENCE ABSOLUE qui nécessite non seulement l’intervention des secours médicalisés, mais aussi celle des premiers témoins présents dont l’action sera déterminante pour le devenir de la victime.

Dans une telle situation, deux fonctions vitales momentanément défaillantes doivent être suppléées par les techniques de réanimation :

  • Les battements du coeur, par la pratique d'un massage cardiaque.

  • La respiration, par la pratique d’une ventilation artificielle.

Le massage cardiaque a pour objet de réamorcer la pompe cardiaque et de maintenir une circulation du sang (et donc de l’oxygène qu’il transporte) vers les organes de notre corps. Lorsqu’elle est nécessaire (voir « la réanimation cardiopulmonaire ») cette technique doit être réalisée sans perdre de temps pour éviter la souffrance des organes les plus sensibles, et en particulier du cerveau dont le manque d’oxygène entraîne dès les premières minutes la destruction irrémédiables des neurones !

La ventilation artificielle permettra de maintenir un taux suffisant d’oxygène pour irriguer les organes… via la circulation sanguine.

Chez le nourrisson (c’est-à-dire chez l’enfant âgé approximativement de 0 à 1 an), la réanimation sera sensiblement la même que pour l’enfant ou l’adulte, mais adaptée à sa morphologie :

 

  • Il sera possible, pour plus de facilité, de poser le nourrisson sur une table plutôt que de le laisser au sol.

  • Le massage cardiaque, au rythme de 100 à 120 compressions par minute nécessitera un enfoncement du thorax d’un tiers de son épaisseur.

  • On placera pour cela la pulpe de deux doigts d’une main dans l’axe du sternum, un doigt au-dessus d’un repère constitué par le bas du sternum à la jonction des dernières côtes (cf. photo).

 

  • Pour la ventilation, la tête du nourrisson sera placée en position neutre (et non pas basculée en arrière), menton élevé.

  • Avec la bouche, on englobera à la fois LA BOUCHE ET LE NEZ de la petite victime.

  • Les insufflations (2 pour 30 compressions sternales) seront considérablement moins profondes que chez l’adulte ou l’enfant, pour tenir compte de la petitesse de ses poumons. On soufflera lentement jusqu’à un début de soulèvement de la poitrine. Le volume d’air contenu dans vos joues suffira amplement.

 

 

JUILLAN. VICTIME D'UN MALAISE CARDIAQUE A L'ENTRAINEMENT, UN JOUEUR SAUVE PAR SES COEQUIPIERS

 

LA DEPECHE.fr

le 16/05/2014.

 

Extrait : Mickaël Cossé, 34 ans, victime d'un arrêt cardiaque lors d'un entraînement au club de foot de Juillan mercredi soir, a été ranimé par deux de ses coéquipiers pompiers volontaires, avant l'arrivée des secours.

 

http://www.ladepeche.fr/article/2014/05/16/1882064-juillan-un-footballeur-sauve-de-la-mort-cardiaque.html

 

 

 

Cet article est intéressant à plusieurs titres : d’abord parce qu’il prouve encore, s’il en était besoin, combien l’apprentissage des gestes de premiers secours peuvent être salutaires en présence d’une personne victime d’arrêt cardiaque subit.

Cette observation de bon sens en appelle une autre… moins réjouissante : et si ses deux camarades n’avaient pas été à l’entraînement ce jour-là ?

J’ai toujours du mal à comprendre comment des personnes chargées d’encadrer des activités physiques et sportives peuvent encore de nos jours ne pas avoir été formées au secourisme.

Quel que soit son statut, professionnelle ou bénévole, diplômée d’Etat ou non, toute personne à qui l’on confie la responsabilité d’un groupe d’individus (qu’il s’agisse d’enfants ou d’adultes) devrait préalablement recevoir une formation aux gestes qui sauvent, puis une actualisation annuelle de ses connaissances.

Cela vaut également pour les associations, les lieux destinés à l’enseignement… bref, partout où se réunissent des hommes !

Dans cette structure sportive, se trouvait heureusement un défibrillateur.

Le choc délivré par l’appareil indique que la victime était en fibrillation ventriculaire.

Sans l’utilisation précoce du défibrillateur par les deux secouristes, il est probable que les équipes de secours auraient eu bien du mal à faire repartir le cœur de la victime.

Lorsque le cœur fibrille, il est en effet souhaitable que le(s) choc(s) soit(ent) délivré(s) dans les 5 minutes pour être efficient(s), or on le sait, le délai moyen d’intervention des secours est estimé entre 8 et 12 minutes… l’installation de ces appareils dans les lieux publics est à ce titre indispensable, et doit se généraliser !   

N'oublions pas de féliciter comme il se doit ces deux secouristes, sans qui l'épilogue de cette histoire aurait été très probablement dramatique.

RB

NOMBRE DE VISITEURS

 

 

 

 

 

Cliquez pour accéder aux infos...

 

 

 

 

AVIS AUX LECTEURS

 

 Le secourisme évolue au gré des réformes et des recommandations nationales du ministère de l'Intérieur, européennes (ERC) et internationales (ILCOR), tant pour simplifier son apprentissage au plus grand nombre, que pour améliorer la technique et son efficacité pour les victimes jusqu'à leur prise en charge par les équipes de secours spécialisées.

 

Les dernières recommandations relatives à l'unité d'enseignement "Prévention et Secours Civiques de niveau 1" (PSC1) et des données techniques et conduites à tenir en Sauvetage Secourisme du Travail(dans sa version V2.01.2017), sont applicables depuis le 1er février 2017.



Les sujets à jour des dernières recommandations sont indiquées par la mentions : "CONFORME AUX RECOMMANDATIONS OFFICIELLES 2017".

  

RB 

 

Nombreux sont les organismes, publics, associatifs ou privés chargés d’assurer votre protection au quotidien.

 

Professionnels, volontaires ou bénévoles, tous ont en commun de consacrer une partie de leur vie à sauver celle d’autrui.

 

Ne sont évoqués ici que les acteurs de la prévention, de la formation et de l'intervention pré-hospitalière, même s'il va de soi que la "chaîne des secours" comprend aussi l'ensemble du personnel hospitalier dans une continuité indispensable (de nombreux sites spécialisés évoquent les professions y afférentes). 

 

 

En cliquant sur les logos ci-dessous, vous accèderez à un film vous permettant de découvrir une partie des nombreuses activités propres à ces organismes ou métiers de l’urgence.

 

Pour accéder aux sites Internet de ces organismes et en connaître davantage encore, rendez-vous en page "LIENS UTILES".

 

 (Vous êtes vous-même acteur du secours à personne ? N’hésitez pas à me contacter pour proposer, le cas échéant, une vidéo vous paraissant plus représentative, ou plus actualisée de votre activité !)

 

 RB

 

 

 



Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

Cliquez pour accéder au site...

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

Ciquez pour voir la vidéo...

 

 

Ciquez pour voir la vidéo...

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

Cliquez pour voir le vidéo...

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

 

 

Ciquez pour voir la vidéo...

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

 

 

Ciquez pour voir la vidéo...

 

 

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

Ici, avec des formateurs de la Croix-Rouge Française, mais de nombreux organismes agréés par l'INRS forment au SST...

 

 

Ciquez pour voir la vidéo...

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...

 

 

Cliquez pour voir la vidéo...